Performances électriques de pointe dans la neige | Audi Luxembourg
Audi Luxembourg Technologie
Performances électriques de pointe dans la neige

Performances électriques de pointe dans la neige

Comment rouler sur la glace et la neige en toute sécurité avec une voiture électrique ? La championne de ski Anna Veith teste la motricité et le drift à bord de l'Audi RS e-tron GT¹ dans le cadre d'une Audi driving experience.

Texte: Bernd Zerelles - Photo: Andi Mayr Temps de lecture: 8 min

¹Les spécifications mentionnées sont uniquement valides pour l’Allemagne et ne s’appliquent pas aux autres régions. Le stage Audi driving experience décrit dans le texte suivant a été organisé sur un circuit fermé, sous la supervision d'instructeurs professionnels. Les techniques de conduite appliquées lors du stage ne peuvent être utilisées sur la route que dans la mesure où elles respectent le code de la route.

Audi RS e-tron GT im Schnee.Audi RS e-tron GT im Schnee.

"Braquez, puis appuyez franchement sur la pédale d'accélérateur", invite la voix diffusée par la radio. Anna Veith, au volant de l'Audi RS e-tron GT, regarde intuitivement à l'intérieur vers le cercle de cônes, accélère et braque le volant. L'arrière de l'Audi RS e-tron GT¹ se déporte – Anna Veith s'exclame "purée, ça glisse... ! ". L'instructeur Stefan Eichhorner est satisfait. "Oui, c'est très bien. Et maintenant, dirigez en dosant  avec la pédale d'accélérateur", poursuit-il.

 Powerdrift à Seefeld, en Autriche, sur la piste glacée de l'Audi driving experience. Anna Veith, la championne de ski autrichienne, est venue pour mieux connaître les réactions de son véhicule et savoir s'il existe des techniques de conduite spéciales pour les véhicules électriques sur la glace et la neige. La championne olympique, triple championne du monde et double vainqueur au classement général de la Coupe du monde, qui a mis fin à sa brillante carrière de skieuse en 2020, conduit une Audi e-tron GT quattro à titre privé. Elle en est convaincue : "Le développement durable est essentiel. Je me demande toujours comment apporter ma pierre à l'édifice".


 
Porträt Anna Veith.

L'ancienne skieuse autrichienne Anna Veith est championne olympique, triple championne du monde et est arrivée deux fois en tête du classement général de la Coupe du monde.

C'est le premier stage de conduite sur glace et sur neige d'Anna Veith. L'instructeur Stefan Eichhorner, qui était lui-même une figure du sport automobile se confie : "Je suis admiratif de voir qu'Anna, une ancienne championne de ski, fait preuve d'autant d'instinct au volant que sur les skis. Elle est à l'aise avec la technique du virage, le point de visée, le sommet, et sait quelle vitesse adopter dans chaque situation". Et avec le powerdrift sur circuit, elle peut joindre l'utile à l'agréable. Pourtant, c'est une manœuvre que l'on ne peut pratiquer en toute sécurité qu'ici, sur une surface enneigée fermée. Le drift circulaire est un exercice intéressant. Il permet de se familiariser avec la sensibilité de la pédale d'accélérateur et de bien regarder là où l'on souhaite aller. 

Mais commençons par le début. Parce que Stefan Eichhorner attache de l'importance aux techniques de base : sur la neige et la glace, quelle est la limite d'adhérence d'un véhicule électrique ? Quand le véhicule commence-t-il à patiner ? Que faire dans ce cas ? Et comment reprendre le contrôle ? "Les choses se gâtent seulement lorsqu'on approche de la limite. Heureusement, cela reste assez rare dans le quotidien d'un conducteur. Mais si vous ne l'avez jamais testé auparavant, c'est très difficile d'appliquer des contre-mesures coordonnées. C'est l'objet même de ce stage."


 


Anna Veiths Hände am Lenkrad.Anna Veiths Hände am Lenkrad.
Audi RS e-tron GT aus der Vogelperspektive. Audi RS e-tron GT aus der Vogelperspektive.

En faire le moins possible. En particulier sur chaussée glissante. Diriger le véhicule juste ce qu'il faut, si possible calmement et avec précision.

Stefan Eichhorner

 
Hinteres Rad am Audi RS e-tron GT.

Avec les modèles électriques quattro, comme l'Audi RS e-tron GT, les moteurs électriques des essieux avant et arrière sont commandés séparément et la puis-sance est distribuée plus rapidement que sur les véhicules quattro à moteur à combustion.

En ski de compétition, Anna Veith repoussait constamment ses limites. Mais elle hoche la tête quand Stefan Eichhorner lui répète la règle d'or : "En faire le moins possible." En particulier sur chaussée glissante. Diriger le véhicule juste ce qu'il faut, si possible calmement et avec précision. Avec une voiture électrique, il faut accélérer proportionnellement à la prise de vitesse. En d'autres termes : démarrer lentement et n'accélérer que lorsque le véhicule a pris de la vitesse. Pourquoi ? Les véhicules électriques ont un couple extrêmement élevé. Si on accélère sur la neige comme on le ferait sur une route sèche, on risque de patiner et d'entraîner le véhicule hors de la trajectoire souhaitée.

En revanche, si on accélère délicatement sur la neige, on bénéficie d'une motricité impressionnante. En effet, sur les modèles quattro électriques, comme l'Audi RS e-tron GT, les moteurs électriques sont commandés séparément sur les essieux avant et arrière, et la force est répartie encore plus rapidement. Mais les modèles électriques à propulsion, comme l'Audi Q4 e-tron, offrent plus de motricité que les véhicules à moteur à combustion. En effet, les véhicules 100 % électriques ont généralement un contrôle de motricité régulable plus rapide et un empattement plus long que les véhicules à moteur à combustion, avec les mêmes dimensions extérieures. Le bloc-batterie central permet d'obtenir une charge de roue statique presque idéale. Lors de l'accélération, la charge des roues se déplace de manière dynamique vers l'arrière – et dans le cas de l'Audi Q4 e-tron sur l'essieu moteur. L'équation est simple : plus de poids sur l'essieu moteur, c'est transmettre plus de forces d'accélération. Et donc profiter d'une plus grande adhérence en montée.


 

Une longueur d'avance

L'Audi driving experience offre un programme varié qui permet d'élever son niveau de conduite, mais également de tester les performances intelligentes des voitures de sport électriques, comme l'Audi RS e-tron GT. Audi training experience, Audi sportscar experience, Audi tour experience et Audi individual experience proposent des stages de conduite à l'été 2022 au centre Audi driving experience ou sur circuit. L'Audi ice experience reprendra à l'hiver 2023.

 
Anna Veith im Gespräch mit Stefan Eichhorner.Anna Veith im Gespräch mit Stefan Eichhorner.
Reifenspuren im Schnee.Reifenspuren im Schnee.

Aujourd'hui, j'ai ressenti pour la première fois les sensations de drift de l'Audi sur la glace. J'ai gagné en confiance.

Anna Veith

Mais Stefan Eichhorner complète sans attendre : "Attention : en descente, il faut tenir compte de la masse d'un véhicule électrique. En effet, dès qu'on enlève le pied de l'accélérateur, peu importe que l'on soit en traction, en propulsion ou en transmission intégrale." La règle d'or pour les véhicules électriques est la suivante : exploiter systématiquement les changements de charge. En d'autres termes, si ça glisse, toujours retirer le pied de l'accélérateur, transférer le poids sur l'essieu avant puis diriger le véhicule. De cette façon, la voiture réagit avec précision. Si vous êtes encore sur la pédale d'accélérateur lorsque vous braquez, la voiture glissera plus rapidement. Il faut éviter le patinage de l'essieu arrière. En d'autres termes : ne pas récupérer trop fortement.

L'Audi Q4 e-tron à propulsion récupère sur l'essieu arrière. Ce qui alimente électriquement la batterie sur routes sèches doit être réduit sur routes enneigées et glissantes afin que l'essieu arrière ne freine pas trop fort et pour éviter le patinage des roues. Sur l'Audi Q4 e-tron, il faut choisir le rapport D (croisière) au lieu du B (récupération). Sur l'Audi RS e-tron GT quattro, régler le mode Efficiency ou Comfort dans le système de dynamique de conduite Audi drive select, avec lequel les moteurs électriques sont découplés et seules les forces de direction doivent être transférées à la route.


Audi RS e-tron GT driftet in die Kurve.Audi RS e-tron GT driftet in die Kurve.

Anna Veith réajuste son siège, redresse le dossier, se rapproche du volant pour placer ses mains au milieu, en position 9 et 3 heures. Puis, elle appuie sur la pédale d'accélérateur de l'Audi RS e-tron GT. Une fois que le véhicule a atteint une vitesse suffisante, elle braque à gauche, à droite, faisant danser la voiture sur la neige. "Il faut bien en profiter", dit-elle presque en s'excusant. "Aujourd'hui, j'ai ressenti pour la première fois les sensations de drift de l'Audi sur la glace. J'ai gagné en confiance car je sais désormais comment réagir si la voiture se déporte, même sur un trajet que je connais." En tant qu'ancienne sportive de haut niveau, elle est bien placée pour le savoir : l'entraînement est indispensable.

Anna Veith steigt in den Audi RS e-tron GT

Esthétique et performances

La mobilité électrique fait des envieux : découvrez comment l'Audi RS e-tron GT a su conjuguer un style intemporel avec des caractéristiques de conduite fascinantes.

Seules les données de consommation et d'émissions conformes à la norme WLTP (et non NEDC) sont disponibles pour le véhicule.